You are browsing the archive for job.

Open Knowledge International needs a new CEO – Could this be you?

Open Knowledge International - August 1, 2018 in Featured, job, Jobs, Open Knowledge International

The space around us is changing and Open Knowledge International needs a CEO who can help refine our identity and mission in this changing context. We are looking for someone who is entrepreneurial, creative and can work out what open means today, turning our mission into reality. You will be able to harness our activist ethos to deliver the services and products while ensuring the sustainability of the organisation and our mission. As the leader of our organisation, you will be in charge of directing our activities, shaping our fundraising and business development efforts, and nurturing our relationships with our funders, partners and communities, while welcoming and pursuing new opportunities and collaborations for open data. You will translate the open philosophy into concrete streams for our clients and operationalise that vision. You will help our funders, partners and clients understand what open means for them and what standards can do to make that a reality. You might be a senior leader within the open movement, in an organisation that promotes openness or in a data driven environment, with a strong desire and a passion to make a difference and are looking for the right vehicle to make that change. You have experience in operationalising the mission for organisations and are now looking for the opportunity to articulate the vision. Translating that vision in a changing context of user expectations, government and corporate ideologies and politics excites you. For more information on the role, click here.   About us Open Knowledge International (OKI) is a multi-award winning international not-for-profit organisation. We build tools and communities to create, use and share open knowledge — content and data that everyone can use, share, build on, and ultimately make informed decisions as a result. Ours is a mixed business model, undertaking both grant and commercial projects, and fundraising to cover our core work. Partnerships and networks are essential to our impact and we see ourselves as part of a global network of communities, organisations, advocates, government officials and activists. We are supported by a Board of Directors and staff who are passionate about what we do.   Why we do what we do Our world seems to be closing or threatening to close in a whole range of ways. Knowledge is a part of how power plays out, about who can own and use it and make an impact in the world. Open Knowledge International wants to be part of getting that right. OKI, as a part of the broader open movement and network of organisations has been focused on:
  • working with civil society organisations help find value of open data for their mission and work,
  • providing organisations with the tools and skills to effectively use data, and
  • help make government efforts around information sharing responsive to civil society needs.
We believe this is important, this matters; this is necessary for making the world a better place. If you are enthused about our mission and believe you can lead us into the next chapter of our journey, please get in touch.  

Annonce job : Développeur.se d’application mobile

Samuel Goeta - November 6, 2017 in biodiversité, Communiqué, job, OKFN France, Open Data, open knowledge France, opendata, Wikidata

Contexte

Le Pôle biodiversité forêts océans du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et Open Knowledge France annoncent un partenariat afin de valoriser les données ouvertes et biens communs numériques dans la lutte contre le trafic d’espèces menacées. L’objectif du partenariat est de développer une application tout public pour identifier plus facilement les espèces menacées, déterminer leur statut juridique en fonction du pays, et informer sur les sanctions encourues. Le partenariat vise également à promouvoir l’accès, l’usage et la contribution aux données ouvertes sur les espèces menacées, notamment à travers les biens communs numériques tels que wikicommons ou wikidata. Ce partenariat, pour lequel Open Knowledge France a reçu un financement d’amorçage de 10 000 euros, est le résultat d’une collaboration entamée entre le Ministère et l’association lors du hackathon #Diplonum du Quai d’Orsay qui s’est tenu les 25 et 26 janvier dernier. Ce projet s’appuiera également sur des acteurs spécialisés dans la lutte contre le trafic d’espèces menacées tels que le Muséum national d’Histoire Naturelle, le secrétariat CITES qui gère la convention internationale sur les espèces menacées, le Centre de surveillance de la conservation de la nature (UNEP-WCMC) qui édite la base de données Species+, les Douanes ainsi que des spécialistes des projets wikidata et wikicommons.

La lutte contre le trafic d’espèces menacées

Le trafic d’espèces menacées, animales ou végétales, est aujourd’hui le quatrième commerce illégal dans le monde en terme de montant. Il permet de financer le terrorisme et contribue à l’extinction des espèces. En réponse, un cadre international de collaboration a été mis en place, la CITES, pour Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Ce cadre définit une liste des espèces menacées par pays, plus de 35 000, ainsi que les mesures de protection associées à appliquer, comme l’interdiction de la vente. En France, c’est le Ministère des Affaires Étrangères qui coordonne la lutte contre le trafic illégal d’espèces à l’international, à travers le Pôle biodiversité forêts océans et en lien avec d’autres institutions telles que les Douanes, le Ministère du Développement Durable mais également le Muséum d’Histoire Naturelle et le secrétariat international CITES basé à Genève au sein de l’UNEP, l’Agence des Nations Unis pour l’Environnement.

Les enjeux de l’accès aux données

L’une des principales difficultés de la mise en œuvre de l’accord CITES est de pouvoir identifier précisément quelles sont les espèces menacées et les sanctions à appliquer en fonction du pays. L’enjeu est à la fois de pouvoir mieux informer les différents intervenants dans la lutte contre le trafic, et en premier lieu, les agents des douanes et les autres forces de contrôle, mais également de mieux sensibiliser les potentiels acteurs du trafic (vendeurs, acheteurs, touristes, etc.) sur les sanctions encourues, et ce en fonction du pays. Il existe déjà un grand nombre d’informations sur la protection des espèces menacées, notamment le registre Species+ qui répertorie les espèces et leur statut juridique par pays. Cependant, ce registre est plutôt destiné aux experts, moins aux agents de douane ou au touristes, et n’a pas pour fonction l’identification d’une espèce. La plupart des informations sont par ailleurs uniquement disponibles en anglais.

Objectifs du partenariat

Ce partenariat propose donc de développer une application web mobile permettant de facilement identifier une espèce, déterminer son statut, et informer sur les sanctions. Une telle application pourra être utilisée à la fois pour sensibiliser et éduquer les touristes, mais également pour renforcer le pouvoir des forces de contrôle et acteurs du cadre CITES. Le second axe de ce partenariat est d’explorer les possibilités offertes par les communs numériques pour mieux gérer, promouvoir et utiliser les contenus en ligne relatifs aux espèces menacées tels que base de données, images, et textes de lois.

Votre mission

En tant que développeur d’application mobile, vous aurez la responsabilité de développer un prototype pour une application mobile (IOS/Android) qui aidera les utilisateurs à identifier les espèces menacées et informer sur leur statut juridique et les peines encourues. En tant que membre de l’équipe projet chez Open Knowledge France, vous serez impliqué dans ĺ’ensemble des phases de développement de l’application, du design au lancement officiel, et vous collaborez étroitement avec nos autres partenaires, notamment le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, le Muséum d’Histoire Naturelle, le secrétariat CITES et l’UNEP-WCMC. Vous pourrez également contribuer et apporter vos idées à d’autres tâches, telles que la gestion des données, l’identification des espèces, et l’organisation d’événements et de campagne de sensibilisation.. Enfin, vous aurez un intérêt direct dans la réussite de ce premier prototype qui doit nous permettre de sécuriser des financements et des partenariats additionnels pour la suite du projet.

Votre profil

  • Expert en Développement Applications Mobiles (iOS et Android)
  • Bonnes compétences en UX/UI
  • Compétences de base en développement Web (HTML 5, CSS 3, Javascript) et back-end
  • Maîtrise Français et Anglais
  • Expérience de développement avec des données et contenus Wikidata et Wikicommons serait un plus.
  • Intérêt pour l’open data et les communs numériques
  • Intérêt pour les questions environnementales

L’application

L’application utilisera les données de la base Species+ en combinaison avec d’autres sources de référence. Le projet souhaite également explorer l’utilisation des données des communs numériques, tels que wikidata ou wikicommons, notamment pour les images et autres informations manquantes dans la base Species+. Les spécifications techniques de l’application feront l’objet de discussion et validation durant la phase d’inception.

Pourquoi rejoindre ce projet ?

  • Pour contribuer à la préservation des espèces
  • Aider des institutions nationales et internationales dans leur lutte contre le trafic d’espèces
  • Promouvoir et sensibiliser à l’open data et aux communs numériques
  • Apprendre et collaborer avec des scientifiques et spécialistes de la biodiversité
  • Rejoindre le réseau Open Knowledge et la communauté d’acteurs des communs numériques et de l’open data.

Détail de la prestation

Début : dès que possible. De préférence dès Décembre 2017. Impératif Janvier 2018.
Montant : 5000 €
Type de contrat/prestation : à discuter en fonction de votre statut (auto-entrepreneur, stage, etc.)
Lieu : home office ou co-working de préférence près de Paris afin de pouvoir participer aux réunions avec les différents partenaires.
Possibles voyages en Europe (Genève, Cambridge, Bruxelles)

Comment postuler

Envoyer un CV, votre profil github si vous en avez un, portfolio et type de contrat/prestation à contrat@okfn.fr

Arcimboldo-esque Composite Portraits of Trades (ca. 1800)

Adam Green - April 18, 2017 in arcimboldo, barber, florist, hieroglyphics, hieroglyphs, job, musician, Nicolas de Larmessin, profession, Trade, writer

Lovely aquatint print depicting four composite portraits for the professions of florist, writer, musician, and barber — their features made up entirely from the tools of their trades.

Arcimboldo-esque Composite Portraits of Trades (ca. 1800)

Adam Green - April 18, 2017 in arcimboldo, barber, florist, hieroglyphics, hieroglyphs, job, musician, Nicolas de Larmessin, profession, Trade, writer

Lovely aquatint print depicting four composite portraits for the professions of florist, writer, musician, and barber — their features made up entirely from the tools of their trades.

Projektassistenz für Young Coders Festival gesucht!

Sonja Fischbauer - June 11, 2015 in assistenz, Ausschreibung, Codefest, event, Featured, GuteDaten, GuteDaten Sprint, hackathon, HandsOn, job, Jugend, Jugendliche, okfn, Open Data, Open Data News, Open Government Data, österreich, Veranstaltung, wien, youngcoders

gutetaten icon

Projektassistenz für Young Coders Festival gesucht!

Wir, der Non-Profit Verein Open Knowledge Österreich, suchen ab Mitte Juli/ Anfang August bis Ende Oktober 2015 eine Projektassistenz (m/w), zur Unterstützung bei Vor- und Nachbereitung sowie die Durchführung des Young Coders Festivals 2015. Das Young Coders Festival ist ein zweitätiger Hackathon im Oktober 2015 in Wien für programmierbegeisterte Jugendliche. Im vergangenen Jahr fand das Event zum ersten Mal statt, am 11. und 12. Oktober 2014 im Schloss Laudon in Wien. Dabei entwickelten 43 Jugendliche aus ganz Österreich Spiele und Anwendungen mit gesellschaftspolitischem Anspruch. In der Video-Zusammenfassung (4 min) kommen die TeilnehmerInnen auch selbst zu Wort. ausschreibung-assistenz



Wenn du in Wien lebst, gerne für Jugendliche was auf die Beine stellst und dich für Open Data interessierst, dann melde dich sobald wie möglich bei uns! Erfahrung in der Organisation von Veranstaltungen ist ein Plus, doch wichtig ist uns vor allem, dass du selbstständig, organisiert arbeitest, kommunikativ bist und wir uns auf dich verlassen können, auch wenn es manchmal stressig wird. Wir vergeben einen Werkvertrag für die Zeit von Mitte Juli/ Anfang August bis Oktober 2015 und gehen dabei von durchschnittlich 15 Wochenstunden Arbeitsaufwand aus, wobei das variieren wird. Du kannst deinen Arbeitsplatz und deine Arbeitszeiten frei wählen, die Bezahlung von 400 EUR pro Monat erfolgt gegen Honorarnote. (Das Young Coders Festival findet im Oktober statt – 3./4. oder 17./18. Oktober – an dem Wochenende brauchen wir dich natürlich unbedingt.) Wir stellen dir für diesen Job auch sehr gerne eine Praktikumsbestätigung aus. Schick uns dein Motivationsschreiben mit eventuellen (Links zu) Referenzen und einem Lebenslauf an unsere Projektleiterin: sonja.fischbauer [ät] okfn.at. Deadline für Bewerbungen ist Montag, 22. Juni. Wir freuen uns schon sehr darauf, von dir zu lesen!


Wir danken der Internet Foundation Austria (IPA) für die Unterstützung durch das Förderprogramm netidee.at.
Gutedaten powered by netidee