You are browsing the archive for odd16.

Dans la vague “Open Data Day 2016”

- March 19, 2016 in Beog-neere, Burkina Faso, General, International, odd16, Open burkina, Open Data Day 2016, Open Knowledge, Open Street Map

Untitled2 Une journée modeste mais riche. L’Open data day 2016 au Burkina a permis de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’écosystème et d’explorer de nouveaux domaines pour l’ouverture des données. Et cette fois, c’est le secteur de la santé qui était dans le viseur des militants de l’ouverture des données. Retour sur une journée d’échanges et débats passionnés autour de l’ouverture des données. Ambiance. Dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) situé à un bout de la nouvelle ville (Ouaga 2000), l’ambiance est chaude ce samedi matin. L’amphi n’est pas remplie. Mais les discussions, passionnées par moment, du petit groupe qui occupe les lieux, font croire à un jour de cours. Une ambiance faite de passion, mais aussi de rires. Quand on discute haut et fort de données sur la santé, notamment où trouver ces données et qu’un participant inspiré vous suggère de chercher du côté des coopératives agricoles…. Imaginez. Bon, la parenthèse de l’Open Data et agriculture a été fermée sans qu’il ne se rende compte. Mais aussi, la confusion est facilement arrivée parce que l’ouverture des données au Burkina progresse d’un secteur à un autre, de l’agriculture à la santé. Bref. Nous sommes dans un pays, le premier dans l’Afrique francophone à s’engager dans un processus d’ouverture des données. Et il était important d’intéresser plus de monde à ce concept à la mode, l’Open Data.   Recap. La communauté open data du Burkina Faso a encore réussi un pari. Celui de conquérir de nouveaux secteurs d’activité et de nouvelles personnes dans le processus de l’ouverture des données. Le secteur de la santé et celui de l’énergie. La célébration de journée de l’ouverture des données s’est faite autour de ces thématiques et a dégagé de bonne perspective, notamment pour ce qui est de l’open data et énergie. Et si vous n’y étiez pas, voici un petit recap en deux points. PHOTO DE COUVERTURE FACEBOOK Qui étaient à la journée Open Data? L’un des objectifs en participant à l’Open Data Day était d’abord de faire connaître l’écosystème existant dans le domaine de l’Open data, permettre aux différents acteurs de se connaitre entre eux. Et ensuite de faire de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’ensemble de l’écosystème des données au Burkina Faso.   Les différentes structures présentes et actives dans le domaine de l’Open Data ont été présentées. En l’occurrence, il s’agit de l’Initiative pour un Burkina Ouvert (Open Burkina), Open Knowledge Foundation (OKFN) Burkina Faso, BEOG NEERE (For a better future), Geek Developers Network (GDN), Burkina Open Data Initiative (BODI), Open Street Map (OSM) et le Fablab Ouagalabs. Une bonne brochette représentative de ce que le pays compte de structures intéressées par l’ouverture des données. On peut dire que depuis la première rencontre tenue en avril 2014 à Jokkolabs, cette communauté a grandi et que l’écosystème de l’Open Data au Burkina se dessine. Il y avait également ce samedi des étudiants en médecine et des professionnels de la santé qui sont venus découvrir l’open data et contribuer au débat sur l’ouverture des données sur la santé.   De quoi a-t-on parlé? De l’importance de la data et des opportunités. La journée a commencé par une mise à niveau des participants. Une bonne partie des étudiants et professionnels de la santé découvrait pour la première fois le concept de l’open data, grâce à la communication introductive donnée par Idriss Tinto, ambassadeur Open Knowledge Foundation au Burkina Faso. La communication a surtout insister sur l’importance de l’ouverture des données pour la démocratie, avec l’exemple édifiant de open élection, pour le développement avec des perspectives et opportunités dans des domaines comme l’éducation, l’agriculture ou la santé. Après cette phase théorique, la journée s’est poursuivi avec des ateliers plus participatifs. Untitled De l’ouverture des données dans le secteur de la santé. Le premier atelier a porté sur l’open data et santé. Assez passionnant. L’idée derrière cet atelier était de présenter les opportunités offertes par l’Open Data dans la santé, d’identifier les données clés à récolter, de se pencher sur leur réutilisation et finalement de poser les jalons d’une stratégie pour l’ouverture des données dans le domaine de la santé. Les échanges ont fait voir de nombreuses opportunités possibles avec les données du domaine de la santé. Reste qu’ils ont aussi révélé une chose de très important: la réticence des acteurs du domaine de la santé, notamment les étudiants qui ont montré des craintes d’intrusion dans leur métier.   D’un projet citoyen basé sur la cartographie. Le second atelier de la journée a porté sur le projet de cartographie des délestages dans la ville de Ouagadougou. Ce projet porté par Open Burkina a été présenté aux participants. Un projet ambitieux qui veut permettre aux Ouagalais de s’adapter à l’inconfort des délestages, en leur donnant une information de qualité à partir des données de la société de fourniture d’électricité. Pour le moins que l’on puisse dire, le projet a reçu des contributions intéressantes qui devront lui permettre d’évoluer et de prendre corps bientôt.   Leçon apprise. à chaque fois qu’il est question d’ouvrir des données, il y a à quelque part des réticences. Et les organisateurs de l’Open Data Day 2016 au Burkina ont bien fait d’inviter des professionnels et étudiants du domaine de la santé pour discuter de l’Open data et santé. Comme quoi, lorsque vous vous intéresser à un domaine, il est important d’associer dès le départ les professionnels du domaine pour savoir leurs craintes, leurs réticences et évoluer ensemble grâce à un débat constructif. Ils sont parfois les premiers alliés, soient en tant que producteurs de données, ou même bénéficiaires. Pour preuve? Le projet, nendo, présenté d’ailleurs lors de l’Open Data Day, pour lequel un particulier, professionnel du domaine a fourni les données qu’il avait sur l’éducation dans une commune donnée. IMG_20160305_163123 On retient, avec satisfaction que dans la vague mondiale de célébration de l’Open Data Day 2016 (257 évènements dans le monde!), ce samedi 5 mars, le Burkina Faso s’est fait compter. Article écrit par Justin Yarga

Dans la vague “Open Data Day 2016”

- March 19, 2016 in Beog-neere, Burkina Faso, General, International, odd16, Open burkina, Open Data Day 2016, Open Knowledge, Open Street Map

Untitled2 Une journée modeste mais riche. L’Open data day 2016 au Burkina a permis de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’écosystème et d’explorer de nouveaux domaines pour l’ouverture des données. Et cette fois, c’est le secteur de la santé qui était dans le viseur des militants de l’ouverture des données. Retour sur une journée d’échanges et débats passionnés autour de l’ouverture des données. Ambiance. Dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) situé à un bout de la nouvelle ville (Ouaga 2000), l’ambiance est chaude ce samedi matin. L’amphi n’est pas remplie. Mais les discussions, passionnées par moment, du petit groupe qui occupe les lieux, font croire à un jour de cours. Une ambiance faite de passion, mais aussi de rires. Quand on discute haut et fort de données sur la santé, notamment où trouver ces données et qu’un participant inspiré vous suggère de chercher du côté des coopératives agricoles…. Imaginez. Bon, la parenthèse de l’Open Data et agriculture a été fermée sans qu’il ne se rende compte. Mais aussi, la confusion est facilement arrivée parce que l’ouverture des données au Burkina progresse d’un secteur à un autre, de l’agriculture à la santé. Bref. Nous sommes dans un pays, le premier dans l’Afrique francophone à s’engager dans un processus d’ouverture des données. Et il était important d’intéresser plus de monde à ce concept à la mode, l’Open Data.   Recap. La communauté open data du Burkina Faso a encore réussi un pari. Celui de conquérir de nouveaux secteurs d’activité et de nouvelles personnes dans le processus de l’ouverture des données. Le secteur de la santé et celui de l’énergie. La célébration de journée de l’ouverture des données s’est faite autour de ces thématiques et a dégagé de bonne perspective, notamment pour ce qui est de l’open data et énergie. Et si vous n’y étiez pas, voici un petit recap en deux points. PHOTO DE COUVERTURE FACEBOOK Qui étaient à la journée Open Data? L’un des objectifs en participant à l’Open Data Day était d’abord de faire connaître l’écosystème existant dans le domaine de l’Open data, permettre aux différents acteurs de se connaitre entre eux. Et ensuite de faire de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’ensemble de l’écosystème des données au Burkina Faso.   Les différentes structures présentes et actives dans le domaine de l’Open Data ont été présentées. En l’occurrence, il s’agit de l’Initiative pour un Burkina Ouvert (Open Burkina), Open Knowledge Foundation (OKFN) Burkina Faso, BEOG NEERE (For a better future), Geek Developers Network (GDN), Burkina Open Data Initiative (BODI), Open Street Map (OSM) et le Fablab Ouagalabs. Une bonne brochette représentative de ce que le pays compte de structures intéressées par l’ouverture des données. On peut dire que depuis la première rencontre tenue en avril 2014 à Jokkolabs, cette communauté a grandi et que l’écosystème de l’Open Data au Burkina se dessine. Il y avait également ce samedi des étudiants en médecine et des professionnels de la santé qui sont venus découvrir l’open data et contribuer au débat sur l’ouverture des données sur la santé.   De quoi a-t-on parlé? De l’importance de la data et des opportunités. La journée a commencé par une mise à niveau des participants. Une bonne partie des étudiants et professionnels de la santé découvrait pour la première fois le concept de l’open data, grâce à la communication introductive donnée par Idriss Tinto, ambassadeur Open Knowledge Foundation au Burkina Faso. La communication a surtout insister sur l’importance de l’ouverture des données pour la démocratie, avec l’exemple édifiant de open élection, pour le développement avec des perspectives et opportunités dans des domaines comme l’éducation, l’agriculture ou la santé. Après cette phase théorique, la journée s’est poursuivi avec des ateliers plus participatifs. Untitled De l’ouverture des données dans le secteur de la santé. Le premier atelier a porté sur l’open data et santé. Assez passionnant. L’idée derrière cet atelier était de présenter les opportunités offertes par l’Open Data dans la santé, d’identifier les données clés à récolter, de se pencher sur leur réutilisation et finalement de poser les jalons d’une stratégie pour l’ouverture des données dans le domaine de la santé. Les échanges ont fait voir de nombreuses opportunités possibles avec les données du domaine de la santé. Reste qu’ils ont aussi révélé une chose de très important: la réticence des acteurs du domaine de la santé, notamment les étudiants qui ont montré des craintes d’intrusion dans leur métier.   D’un projet citoyen basé sur la cartographie. Le second atelier de la journée a porté sur le projet de cartographie des délestages dans la ville de Ouagadougou. Ce projet porté par Open Burkina a été présenté aux participants. Un projet ambitieux qui veut permettre aux Ouagalais de s’adapter à l’inconfort des délestages, en leur donnant une information de qualité à partir des données de la société de fourniture d’électricité. Pour le moins que l’on puisse dire, le projet a reçu des contributions intéressantes qui devront lui permettre d’évoluer et de prendre corps bientôt.   Leçon apprise. à chaque fois qu’il est question d’ouvrir des données, il y a à quelque part des réticences. Et les organisateurs de l’Open Data Day 2016 au Burkina ont bien fait d’inviter des professionnels et étudiants du domaine de la santé pour discuter de l’Open data et santé. Comme quoi, lorsque vous vous intéresser à un domaine, il est important d’associer dès le départ les professionnels du domaine pour savoir leurs craintes, leurs réticences et évoluer ensemble grâce à un débat constructif. Ils sont parfois les premiers alliés, soient en tant que producteurs de données, ou même bénéficiaires. Pour preuve? Le projet, nendo, présenté d’ailleurs lors de l’Open Data Day, pour lequel un particulier, professionnel du domaine a fourni les données qu’il avait sur l’éducation dans une commune donnée. IMG_20160305_163123 On retient, avec satisfaction que dans la vague mondiale de célébration de l’Open Data Day 2016 (257 évènements dans le monde!), ce samedi 5 mars, le Burkina Faso s’est fait compter. Article écrit par Justin Yarga

Dans la vague “Open Data Day 2016”

- March 19, 2016 in Beog-neere, Burkina Faso, General, International, odd16, Open burkina, Open Data Day 2016, Open Knowledge, Open Street Map

Untitled2 Une journée modeste mais riche. L’Open data day 2016 au Burkina a permis de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’écosystème et d’explorer de nouveaux domaines pour l’ouverture des données. Et cette fois, c’est le secteur de la santé qui était dans le viseur des militants de l’ouverture des données. Retour sur une journée d’échanges et débats passionnés autour de l’ouverture des données. Ambiance. Dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) situé à un bout de la nouvelle ville (Ouaga 2000), l’ambiance est chaude ce samedi matin. L’amphi n’est pas remplie. Mais les discussions, passionnées par moment, du petit groupe qui occupe les lieux, font croire à un jour de cours. Une ambiance faite de passion, mais aussi de rires. Quand on discute haut et fort de données sur la santé, notamment où trouver ces données et qu’un participant inspiré vous suggère de chercher du côté des coopératives agricoles…. Imaginez. Bon, la parenthèse de l’Open Data et agriculture a été fermée sans qu’il ne se rende compte. Mais aussi, la confusion est facilement arrivée parce que l’ouverture des données au Burkina progresse d’un secteur à un autre, de l’agriculture à la santé. Bref. Nous sommes dans un pays, le premier dans l’Afrique francophone à s’engager dans un processus d’ouverture des données. Et il était important d’intéresser plus de monde à ce concept à la mode, l’Open Data.   Recap. La communauté open data du Burkina Faso a encore réussi un pari. Celui de conquérir de nouveaux secteurs d’activité et de nouvelles personnes dans le processus de l’ouverture des données. Le secteur de la santé et celui de l’énergie. La célébration de journée de l’ouverture des données s’est faite autour de ces thématiques et a dégagé de bonne perspective, notamment pour ce qui est de l’open data et énergie. Et si vous n’y étiez pas, voici un petit recap en deux points. PHOTO DE COUVERTURE FACEBOOK Qui étaient à la journée Open Data? L’un des objectifs en participant à l’Open Data Day était d’abord de faire connaître l’écosystème existant dans le domaine de l’Open data, permettre aux différents acteurs de se connaitre entre eux. Et ensuite de faire de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’ensemble de l’écosystème des données au Burkina Faso.   Les différentes structures présentes et actives dans le domaine de l’Open Data ont été présentées. En l’occurrence, il s’agit de l’Initiative pour un Burkina Ouvert (Open Burkina), Open Knowledge Foundation (OKFN) Burkina Faso, BEOG NEERE (For a better future), Geek Developers Network (GDN), Burkina Open Data Initiative (BODI), Open Street Map (OSM) et le Fablab Ouagalabs. Une bonne brochette représentative de ce que le pays compte de structures intéressées par l’ouverture des données. On peut dire que depuis la première rencontre tenue en avril 2014 à Jokkolabs, cette communauté a grandi et que l’écosystème de l’Open Data au Burkina se dessine. Il y avait également ce samedi des étudiants en médecine et des professionnels de la santé qui sont venus découvrir l’open data et contribuer au débat sur l’ouverture des données sur la santé.   De quoi a-t-on parlé? De l’importance de la data et des opportunités. La journée a commencé par une mise à niveau des participants. Une bonne partie des étudiants et professionnels de la santé découvrait pour la première fois le concept de l’open data, grâce à la communication introductive donnée par Idriss Tinto, ambassadeur Open Knowledge Foundation au Burkina Faso. La communication a surtout insister sur l’importance de l’ouverture des données pour la démocratie, avec l’exemple édifiant de open élection, pour le développement avec des perspectives et opportunités dans des domaines comme l’éducation, l’agriculture ou la santé. Après cette phase théorique, la journée s’est poursuivi avec des ateliers plus participatifs. Untitled De l’ouverture des données dans le secteur de la santé. Le premier atelier a porté sur l’open data et santé. Assez passionnant. L’idée derrière cet atelier était de présenter les opportunités offertes par l’Open Data dans la santé, d’identifier les données clés à récolter, de se pencher sur leur réutilisation et finalement de poser les jalons d’une stratégie pour l’ouverture des données dans le domaine de la santé. Les échanges ont fait voir de nombreuses opportunités possibles avec les données du domaine de la santé. Reste qu’ils ont aussi révélé une chose de très important: la réticence des acteurs du domaine de la santé, notamment les étudiants qui ont montré des craintes d’intrusion dans leur métier.   D’un projet citoyen basé sur la cartographie. Le second atelier de la journée a porté sur le projet de cartographie des délestages dans la ville de Ouagadougou. Ce projet porté par Open Burkina a été présenté aux participants. Un projet ambitieux qui veut permettre aux Ouagalais de s’adapter à l’inconfort des délestages, en leur donnant une information de qualité à partir des données de la société de fourniture d’électricité. Pour le moins que l’on puisse dire, le projet a reçu des contributions intéressantes qui devront lui permettre d’évoluer et de prendre corps bientôt.   Leçon apprise. à chaque fois qu’il est question d’ouvrir des données, il y a à quelque part des réticences. Et les organisateurs de l’Open Data Day 2016 au Burkina ont bien fait d’inviter des professionnels et étudiants du domaine de la santé pour discuter de l’Open data et santé. Comme quoi, lorsque vous vous intéresser à un domaine, il est important d’associer dès le départ les professionnels du domaine pour savoir leurs craintes, leurs réticences et évoluer ensemble grâce à un débat constructif. Ils sont parfois les premiers alliés, soient en tant que producteurs de données, ou même bénéficiaires. Pour preuve? Le projet, nendo, présenté d’ailleurs lors de l’Open Data Day, pour lequel un particulier, professionnel du domaine a fourni les données qu’il avait sur l’éducation dans une commune donnée. IMG_20160305_163123 On retient, avec satisfaction que dans la vague mondiale de célébration de l’Open Data Day 2016 (257 évènements dans le monde!), ce samedi 5 mars, le Burkina Faso s’est fait compter. Article écrit par Justin Yarga

Dans la vague “Open Data Day 2016”

- March 19, 2016 in Beog-neere, Burkina Faso, General, International, odd16, Open burkina, Open Data Day 2016, Open Knowledge, Open Street Map

Untitled2 Une journée modeste mais riche. L’Open data day 2016 au Burkina a permis de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’écosystème et d’explorer de nouveaux domaines pour l’ouverture des données. Et cette fois, c’est le secteur de la santé qui était dans le viseur des militants de l’ouverture des données. Retour sur une journée d’échanges et débats passionnés autour de l’ouverture des données. Ambiance. Dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) situé à un bout de la nouvelle ville (Ouaga 2000), l’ambiance est chaude ce samedi matin. L’amphi n’est pas remplie. Mais les discussions, passionnées par moment, du petit groupe qui occupe les lieux, font croire à un jour de cours. Une ambiance faite de passion, mais aussi de rires. Quand on discute haut et fort de données sur la santé, notamment où trouver ces données et qu’un participant inspiré vous suggère de chercher du côté des coopératives agricoles…. Imaginez. Bon, la parenthèse de l’Open Data et agriculture a été fermée sans qu’il ne se rende compte. Mais aussi, la confusion est facilement arrivée parce que l’ouverture des données au Burkina progresse d’un secteur à un autre, de l’agriculture à la santé. Bref. Nous sommes dans un pays, le premier dans l’Afrique francophone à s’engager dans un processus d’ouverture des données. Et il était important d’intéresser plus de monde à ce concept à la mode, l’Open Data.   Recap. La communauté open data du Burkina Faso a encore réussi un pari. Celui de conquérir de nouveaux secteurs d’activité et de nouvelles personnes dans le processus de l’ouverture des données. Le secteur de la santé et celui de l’énergie. La célébration de journée de l’ouverture des données s’est faite autour de ces thématiques et a dégagé de bonne perspective, notamment pour ce qui est de l’open data et énergie. Et si vous n’y étiez pas, voici un petit recap en deux points. PHOTO DE COUVERTURE FACEBOOK Qui étaient à la journée Open Data? L’un des objectifs en participant à l’Open Data Day était d’abord de faire connaître l’écosystème existant dans le domaine de l’Open data, permettre aux différents acteurs de se connaitre entre eux. Et ensuite de faire de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’ensemble de l’écosystème des données au Burkina Faso.   Les différentes structures présentes et actives dans le domaine de l’Open Data ont été présentées. En l’occurrence, il s’agit de l’Initiative pour un Burkina Ouvert (Open Burkina), Open Knowledge Foundation (OKFN) Burkina Faso, BEOG NEERE (For a better future), Geek Developers Network (GDN), Burkina Open Data Initiative (BODI), Open Street Map (OSM) et le Fablab Ouagalabs. Une bonne brochette représentative de ce que le pays compte de structures intéressées par l’ouverture des données. On peut dire que depuis la première rencontre tenue en avril 2014 à Jokkolabs, cette communauté a grandi et que l’écosystème de l’Open Data au Burkina se dessine. Il y avait également ce samedi des étudiants en médecine et des professionnels de la santé qui sont venus découvrir l’open data et contribuer au débat sur l’ouverture des données sur la santé.   De quoi a-t-on parlé? De l’importance de la data et des opportunités. La journée a commencé par une mise à niveau des participants. Une bonne partie des étudiants et professionnels de la santé découvrait pour la première fois le concept de l’open data, grâce à la communication introductive donnée par Idriss Tinto, ambassadeur Open Knowledge Foundation au Burkina Faso. La communication a surtout insister sur l’importance de l’ouverture des données pour la démocratie, avec l’exemple édifiant de open élection, pour le développement avec des perspectives et opportunités dans des domaines comme l’éducation, l’agriculture ou la santé. Après cette phase théorique, la journée s’est poursuivi avec des ateliers plus participatifs. Untitled De l’ouverture des données dans le secteur de la santé. Le premier atelier a porté sur l’open data et santé. Assez passionnant. L’idée derrière cet atelier était de présenter les opportunités offertes par l’Open Data dans la santé, d’identifier les données clés à récolter, de se pencher sur leur réutilisation et finalement de poser les jalons d’une stratégie pour l’ouverture des données dans le domaine de la santé. Les échanges ont fait voir de nombreuses opportunités possibles avec les données du domaine de la santé. Reste qu’ils ont aussi révélé une chose de très important: la réticence des acteurs du domaine de la santé, notamment les étudiants qui ont montré des craintes d’intrusion dans leur métier.   D’un projet citoyen basé sur la cartographie. Le second atelier de la journée a porté sur le projet de cartographie des délestages dans la ville de Ouagadougou. Ce projet porté par Open Burkina a été présenté aux participants. Un projet ambitieux qui veut permettre aux Ouagalais de s’adapter à l’inconfort des délestages, en leur donnant une information de qualité à partir des données de la société de fourniture d’électricité. Pour le moins que l’on puisse dire, le projet a reçu des contributions intéressantes qui devront lui permettre d’évoluer et de prendre corps bientôt.   Leçon apprise. à chaque fois qu’il est question d’ouvrir des données, il y a à quelque part des réticences. Et les organisateurs de l’Open Data Day 2016 au Burkina ont bien fait d’inviter des professionnels et étudiants du domaine de la santé pour discuter de l’Open data et santé. Comme quoi, lorsque vous vous intéresser à un domaine, il est important d’associer dès le départ les professionnels du domaine pour savoir leurs craintes, leurs réticences et évoluer ensemble grâce à un débat constructif. Ils sont parfois les premiers alliés, soient en tant que producteurs de données, ou même bénéficiaires. Pour preuve? Le projet, nendo, présenté d’ailleurs lors de l’Open Data Day, pour lequel un particulier, professionnel du domaine a fourni les données qu’il avait sur l’éducation dans une commune donnée. IMG_20160305_163123 On retient, avec satisfaction que dans la vague mondiale de célébration de l’Open Data Day 2016 (257 évènements dans le monde!), ce samedi 5 mars, le Burkina Faso s’est fait compter. Article écrit par Justin Yarga

Dans la vague “Open Data Day 2016”

- March 19, 2016 in Beog-neere, Burkina Faso, General, International, odd16, Open burkina, Open Data Day 2016, Open Knowledge, Open Street Map

Untitled2 Une journée modeste mais riche. L’Open data day 2016 au Burkina a permis de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’écosystème et d’explorer de nouveaux domaines pour l’ouverture des données. Et cette fois, c’est le secteur de la santé qui était dans le viseur des militants de l’ouverture des données. Retour sur une journée d’échanges et débats passionnés autour de l’ouverture des données. Ambiance. Dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) situé à un bout de la nouvelle ville (Ouaga 2000), l’ambiance est chaude ce samedi matin. L’amphi n’est pas remplie. Mais les discussions, passionnées par moment, du petit groupe qui occupe les lieux, font croire à un jour de cours. Une ambiance faite de passion, mais aussi de rires. Quand on discute haut et fort de données sur la santé, notamment où trouver ces données et qu’un participant inspiré vous suggère de chercher du côté des coopératives agricoles…. Imaginez. Bon, la parenthèse de l’Open Data et agriculture a été fermée sans qu’il ne se rende compte. Mais aussi, la confusion est facilement arrivée parce que l’ouverture des données au Burkina progresse d’un secteur à un autre, de l’agriculture à la santé. Bref. Nous sommes dans un pays, le premier dans l’Afrique francophone à s’engager dans un processus d’ouverture des données. Et il était important d’intéresser plus de monde à ce concept à la mode, l’Open Data.   Recap. La communauté open data du Burkina Faso a encore réussi un pari. Celui de conquérir de nouveaux secteurs d’activité et de nouvelles personnes dans le processus de l’ouverture des données. Le secteur de la santé et celui de l’énergie. La célébration de journée de l’ouverture des données s’est faite autour de ces thématiques et a dégagé de bonne perspective, notamment pour ce qui est de l’open data et énergie. Et si vous n’y étiez pas, voici un petit recap en deux points. PHOTO DE COUVERTURE FACEBOOK Qui étaient à la journée Open Data? L’un des objectifs en participant à l’Open Data Day était d’abord de faire connaître l’écosystème existant dans le domaine de l’Open data, permettre aux différents acteurs de se connaitre entre eux. Et ensuite de faire de faire progresser l’appropriation de l’open data par l’ensemble de l’écosystème des données au Burkina Faso.   Les différentes structures présentes et actives dans le domaine de l’Open Data ont été présentées. En l’occurrence, il s’agit de l’Initiative pour un Burkina Ouvert (Open Burkina), Open Knowledge Foundation (OKFN) Burkina Faso, BEOG NEERE (For a better future), Geek Developers Network (GDN), Burkina Open Data Initiative (BODI), Open Street Map (OSM) et le Fablab Ouagalabs. Une bonne brochette représentative de ce que le pays compte de structures intéressées par l’ouverture des données. On peut dire que depuis la première rencontre tenue en avril 2014 à Jokkolabs, cette communauté a grandi et que l’écosystème de l’Open Data au Burkina se dessine. Il y avait également ce samedi des étudiants en médecine et des professionnels de la santé qui sont venus découvrir l’open data et contribuer au débat sur l’ouverture des données sur la santé.   De quoi a-t-on parlé? De l’importance de la data et des opportunités. La journée a commencé par une mise à niveau des participants. Une bonne partie des étudiants et professionnels de la santé découvrait pour la première fois le concept de l’open data, grâce à la communication introductive donnée par Idriss Tinto, ambassadeur Open Knowledge Foundation au Burkina Faso. La communication a surtout insister sur l’importance de l’ouverture des données pour la démocratie, avec l’exemple édifiant de open élection, pour le développement avec des perspectives et opportunités dans des domaines comme l’éducation, l’agriculture ou la santé. Après cette phase théorique, la journée s’est poursuivi avec des ateliers plus participatifs. Untitled De l’ouverture des données dans le secteur de la santé. Le premier atelier a porté sur l’open data et santé. Assez passionnant. L’idée derrière cet atelier était de présenter les opportunités offertes par l’Open Data dans la santé, d’identifier les données clés à récolter, de se pencher sur leur réutilisation et finalement de poser les jalons d’une stratégie pour l’ouverture des données dans le domaine de la santé. Les échanges ont fait voir de nombreuses opportunités possibles avec les données du domaine de la santé. Reste qu’ils ont aussi révélé une chose de très important: la réticence des acteurs du domaine de la santé, notamment les étudiants qui ont montré des craintes d’intrusion dans leur métier.   D’un projet citoyen basé sur la cartographie. Le second atelier de la journée a porté sur le projet de cartographie des délestages dans la ville de Ouagadougou. Ce projet porté par Open Burkina a été présenté aux participants. Un projet ambitieux qui veut permettre aux Ouagalais de s’adapter à l’inconfort des délestages, en leur donnant une information de qualité à partir des données de la société de fourniture d’électricité. Pour le moins que l’on puisse dire, le projet a reçu des contributions intéressantes qui devront lui permettre d’évoluer et de prendre corps bientôt.   Leçon apprise. à chaque fois qu’il est question d’ouvrir des données, il y a à quelque part des réticences. Et les organisateurs de l’Open Data Day 2016 au Burkina ont bien fait d’inviter des professionnels et étudiants du domaine de la santé pour discuter de l’Open data et santé. Comme quoi, lorsque vous vous intéresser à un domaine, il est important d’associer dès le départ les professionnels du domaine pour savoir leurs craintes, leurs réticences et évoluer ensemble grâce à un débat constructif. Ils sont parfois les premiers alliés, soient en tant que producteurs de données, ou même bénéficiaires. Pour preuve? Le projet, nendo, présenté d’ailleurs lors de l’Open Data Day, pour lequel un particulier, professionnel du domaine a fourni les données qu’il avait sur l’éducation dans une commune donnée. IMG_20160305_163123 On retient, avec satisfaction que dans la vague mondiale de célébration de l’Open Data Day 2016 (257 évènements dans le monde!), ce samedi 5 mars, le Burkina Faso s’est fait compter. Article écrit par Justin Yarga

Collecting the information of Nepal Government diverse PublicBodies: PublicBodies Datathon

- March 8, 2016 in Data, datathon, db2map, Events, NGOs, odd16, ODDNepal, oddnp, Open Data, opendataday, publicbodies

[5th March 2016] Once again, like past years a bunch of open philosophy believers and lovers gathers for the fourth annual celebration of International Open Data Day 2016 in Nepal. This year Open Data Day was organized in 3 different places of Nepal and was lead by different communities. Open Knowledge Nepal in collaboration with FOSS Nepal Community and CSIT Association of Nepal, hosted a series of presentation and PublicBodies Datathon to celebrate the global celebration of openness in Nepal. The event was held in Nepal Engineers’ Association, Pulchowk, Lalitpur and was stated from 10:00 AM (NST). Event planning and details can be found from the event page.

Mr. Nikesh Balami, Open Government Data Team Lead of Open Knowledge Nepal started an event by welcoming and thanking all the participant for joining the event. He shared what open data day is and how it was celebrated in Nepal during past years. After having basic orientation of event schedule, the presentation session was started.

After making a bit change in the presentation schedule, Mr. Navin Khadka representing db2map was welcomed for the first presentation of a day. Mr. Navin shared about their product db2map and also share about their upcoming planning. Db2map helps normal people to visualize their data into the interactive map of Nepal, easily just by drag and drop method. He also shared about the past work which they had done and how it is making impacts.

20160305_104207

Right after the presentation of db2map, Mr. Shubham Ghimire, Volunteer of Open Knowledge Nepal was called on the stage for the presentation of NGOs in Nepal. NGOs in Nepal is the crowdsourced online directory of NGO’s with their location in map & contact information. Mr. Ghimire shared how the initiative was started after the April earthquake & how people and NGO’s both can be benefits from it. In the end of his presentation, he asked participant to contribute by submitting the information of the NGO’s, which they know and which are within their locality.

20160305_111322

Mr. Chandan Goopta, Co-Founder of The Opnio join the stage after the presentation of Mr. Shubham. Mr. Goopta was their to share information about the Android app project of Nepal Government lead by NITC. Which contains all the info related to the government main body and the plan of an app was to bridge the gap between citizen and government by taking the notices, decision etc made by government within public easily and efficiently. The name of an app was “NepGov Portal” and at the end of his talk, he also asked participants to be engaged with the project with their contribution.

20160305_114230

After that Mr. Nikesh Balami from OKN again joined the stage for his orientation presentation of PublicBodies Nepal. He first shared a little bit about the community “Open Knowledge Nepal” and then shared the whole concept of PublicBodies Nepal. How the data / information will be presented and how it will be collected etc. He also notify participant that all of them will be working for an data collection during the Datathon.

20160305_120047

Last but not the least, Their was an presentation from Mr. Saroj Dhakal, Consultant for Google and the active contributor of Nepali Wikipedia. He was their on the stage to share about the upcoming project named “Open Transits Nepal”. The aim of an project is to collect the data of all transits point used by Nepali Transportation and to release those data in Open Domain. So, that any one from all around the world can bring some innovative ideas from those data. After the presentation of Mr. Dhakal, formal presentation session was completed and the coffee break was started.

IMG_20160305_120827

During coffee break, the group division was made for an Datathon and right after the break Mr. Nikesh who is currently leading PublicBodies Nepal project, gave the orientation to participants and shared all the resources with them, which they required while collecting Data. Google form was used for an data collection and participant searched & goes through different government website for one to one data collection. The Datathon was followed by many small lunch and coffee breaks. While going through many websites for an information collection, participants also figure out different mistake and un-upated information in many government bodies websites, which highlights the topic for an discussion. Some participants contributed the information of an public bodies, which are around their locality. At the end of the day, more that 150+ information of Nepal Government diverse public bodies was collected by the participants.

20160305_131012

In the end of an event, Mr. Nikesh shows the basic design of an PublicBodies Nepal portal, which is still in the development phase and takes feedbacks from participants & formally ends the events by asking everyone for the group photo.

20160305_154802

Collecting the information of Nepal Government diverse PublicBodies: PublicBodies Datathon

- March 8, 2016 in Data, datathon, db2map, Events, NGOs, odd16, ODDNepal, oddnp, Open Data, opendataday, publicbodies

[5th March 2016] Once again, a bunch of open philosophy believers and lovers gathered for the fourth annual celebration of International Open Data Day 2016 in Nepal. This year Open Data Day was organized in three different places of Nepal and was lead by different communities. Open Knowledge Nepal in collaboration with FOSS Nepal Community and CSIT Association of Nepal, hosted a series of presentations and a PublicBodies Datathon to celebrate the global celebration of openness. The event was held in Nepal Engineers’ Association, Pulchowk, Lalitpur and started at 10 am (NST). Event planning and details can be found on the event page.

Mr. Nikesh Balami, Open Government Data Team Lead of Open Knowledge Nepal started by welcoming and thanking all the participants for joining the event. He explained what open data day is and how it has been celebrated in Nepal during the past few years.

After making a bit change in the presentation schedule, Mr. Navin Khadka representing db2map, was welcomed for the first presentation of a day. Mr. Navin described their product db2map and also shared details about their upcoming planning. Db2map helps people to visualize their data in the interactive map of Nepal, by using a simple  draging and droping method. He also shared work which they had completed in the past and how it is making an impact.

20160305_104207

Right after the presentation of db2map, Mr. Shubham Ghimire, Volunteer of Open Knowledge Nepal was called on the stage for the presentation of NGOs in Nepal. NGOs in Nepal is the crowdsourced online directory of NGO’s located in map with their contact information. Mr. Ghimire shared how the initiative was started after the April earthquake and how people and NGO’s both benefit from it. At the end of his presentation, he asked participants to contribute by submitting additional  information on NGO’s, which they know of within their locality.

20160305_111322

Mr. Chandan Goopta, Co-Founder of The Opnio joined the stage after the presentation of Mr. Shubham. Mr. Goopta  presented information about the Android app project of the Nepal Government lead by NITC. This app contains all the information related to the government administration. The idea behind the app is to bridge the gap between citizens and the government by taking the notices, decisions etc made by government accessible to the public. The name of an app was “NepGov Portal” and at the end of his talk, he also asked participants engaged with the project with their own contributions.

20160305_114230

After that Mr. Nikesh Balami from Open Knowledge again joined the stage for his orientation presentation of PublicBodies Nepal. He first presented a little bit about the community “Open Knowledge Nepal” and then shared the whole concept of PublicBodies Nepal, including how the data / information will be presented and how it will be collected. He also notified participants that all of them will be working together  on  data collection during the Datathon..

20160305_120047

Last but not the least, there was an presentation from Mr. Saroj Dhakal, Consultant for Google, and an active contributor to the Nepali Wikipedia. He presented on an upcoming project named “Open Transits Nepal”. The aim of this project is to collect the data of all transits point used by Nepali Transportation and to release those data in the Open Domain. So that anyone from all around the world can build innovative ideas around this data. After the presentation of Mr. Dhakal, the formal presentation session was completed and the coffee break started.

IMG_20160305_120827

During coffee break, the groups split into  the  Datathon session. Right after the break Mr. Nikesh who is currently leading PublicBodies Nepal project, briefed participants and shared all the resources with them, which they would need  while collecting data. A google form was used for data collection and participants searched and trawled different government websites for one to one data collection. The Datathon was followed by many small lunch and coffee breaks. While going through many websites for the information collection, participants also identified different mistakes and updated information in many government bodies websites, which highlights the topic for further discussion. Some participants contributed the information on local public bodies. At the end of the day, more that 150 information around Nepal Government diverse public bodies was collected by the participants.

20160305_131012

At the end of an event, Mr. Nikesh demonstrated the basic design of the PublicBodies Nepal portal, still in the development, and gathered feedbacks from participants.  The event was ended with a group photo. nd formally ends the event by asking everyone for the group photo.

20160305_154802

Collecting the information of Nepal Government diverse PublicBodies: PublicBodies Datathon

- March 8, 2016 in Data, datathon, db2map, Events, NGOs, odd16, ODDNepal, oddnp, Open Data, opendataday, publicbodies

[5th March 2016] Once again, a bunch of open philosophy believers and lovers gathered for the fourth annual celebration of International Open Data Day 2016 in Nepal. This year Open Data Day was organized in three different places of Nepal and was lead by different communities. Open Knowledge Nepal in collaboration with FOSS Nepal Community and CSIT Association of Nepal, hosted a series of presentations and a PublicBodies Datathon to celebrate the global celebration of openness. The event was held in Nepal Engineers’ Association, Pulchowk, Lalitpur and started at 10 am (NST). Event planning and details can be found on the event page.

Mr. Nikesh Balami, Open Government Data Team Lead of Open Knowledge Nepal started by welcoming and thanking all the participants for joining the event. He explained what open data day is and how it has been celebrated in Nepal during the past few years.

After making a bit change in the presentation schedule, Mr. Navin Khadka representing db2map, was welcomed for the first presentation of a day. Mr. Navin described their product db2map and also shared details about their upcoming planning. Db2map helps people to visualize their data in the interactive map of Nepal, by using a simple  draging and droping method. He also shared work which they had completed in the past and how it is making an impact.

20160305_104207

Right after the presentation of db2map, Mr. Shubham Ghimire, Volunteer of Open Knowledge Nepal was called on the stage for the presentation of NGOs in Nepal. NGOs in Nepal is the crowdsourced online directory of NGO’s located in map with their contact information. Mr. Ghimire shared how the initiative was started after the April earthquake and how people and NGO’s both benefit from it. At the end of his presentation, he asked participants to contribute by submitting additional  information on NGO’s, which they know of within their locality.

20160305_111322

Mr. Chandan Goopta, Co-Founder of The Opnio joined the stage after the presentation of Mr. Shubham. Mr. Goopta  presented information about the Android app project of the Nepal Government lead by NITC. This app contains all the information related to the government administration. The idea behind the app is to bridge the gap between citizens and the government by taking the notices, decisions etc made by government accessible to the public. The name of an app was “NepGov Portal” and at the end of his talk, he also asked participants engaged with the project with their own contributions.

20160305_114230

After that Mr. Nikesh Balami from Open Knowledge again joined the stage for his orientation presentation of PublicBodies Nepal. He first presented a little bit about the community “Open Knowledge Nepal” and then shared the whole concept of PublicBodies Nepal, including how the data / information will be presented and how it will be collected. He also notified participants that all of them will be working together  on  data collection during the Datathon..

20160305_120047

Last but not the least, there was an presentation from Mr. Saroj Dhakal, Consultant for Google, and an active contributor to the Nepali Wikipedia. He presented on an upcoming project named “Open Transits Nepal”. The aim of this project is to collect the data of all transits point used by Nepali Transportation and to release those data in the Open Domain. So that anyone from all around the world can build innovative ideas around this data. After the presentation of Mr. Dhakal, the formal presentation session was completed and the coffee break started.

IMG_20160305_120827

During coffee break, the groups split into  the  Datathon session. Right after the break Mr. Nikesh who is currently leading PublicBodies Nepal project, briefed participants and shared all the resources with them, which they would need  while collecting data. A google form was used for data collection and participants searched and trawled different government websites for one to one data collection. The Datathon was followed by many small lunch and coffee breaks. While going through many websites for the information collection, participants also identified different mistakes and updated information in many government bodies websites, which highlights the topic for further discussion. Some participants contributed the information on local public bodies. At the end of the day, more that 150 information around Nepal Government diverse public bodies was collected by the participants.

20160305_131012

At the end of an event, Mr. Nikesh demonstrated the basic design of the PublicBodies Nepal portal, still in the development, and gathered feedbacks from participants.  The event was ended with a group photo. nd formally ends the event by asking everyone for the group photo.

20160305_154802

Collecting the information of Nepal Government diverse PublicBodies: PublicBodies Datathon

- March 8, 2016 in Data, datathon, db2map, Events, NGOs, odd16, ODDNepal, oddnp, Open Data, opendataday, publicbodies

[5th March 2016] Once again, a bunch of open philosophy believers and lovers gathered for the fourth annual celebration of International Open Data Day 2016 in Nepal. This year Open Data Day was organized in three different places of Nepal and was lead by different communities. Open Knowledge Nepal in collaboration with FOSS Nepal Community and CSIT Association of Nepal, hosted a series of presentations and a PublicBodies Datathon to celebrate the global celebration of openness. The event was held in Nepal Engineers’ Association, Pulchowk, Lalitpur and started at 10 am (NST). Event planning and details can be found on the event page.

Mr. Nikesh Balami, Open Government Data Team Lead of Open Knowledge Nepal started by welcoming and thanking all the participants for joining the event. He explained what open data day is and how it has been celebrated in Nepal during the past few years.

After making a bit change in the presentation schedule, Mr. Navin Khadka representing db2map, was welcomed for the first presentation of a day. Mr. Navin described their product db2map and also shared details about their upcoming planning. Db2map helps people to visualize their data in the interactive map of Nepal, by using a simple  draging and droping method. He also shared work which they had completed in the past and how it is making an impact.

20160305_104207

Right after the presentation of db2map, Mr. Shubham Ghimire, Volunteer of Open Knowledge Nepal was called on the stage for the presentation of NGOs in Nepal. NGOs in Nepal is the crowdsourced online directory of NGO’s located in map with their contact information. Mr. Ghimire shared how the initiative was started after the April earthquake and how people and NGO’s both benefit from it. At the end of his presentation, he asked participants to contribute by submitting additional  information on NGO’s, which they know of within their locality.

20160305_111322

Mr. Chandan Goopta, Co-Founder of The Opnio joined the stage after the presentation of Mr. Shubham. Mr. Goopta  presented information about the Android app project of the Nepal Government lead by NITC. This app contains all the information related to the government administration. The idea behind the app is to bridge the gap between citizens and the government by taking the notices, decisions etc made by government accessible to the public. The name of an app was “NepGov Portal” and at the end of his talk, he also asked participants engaged with the project with their own contributions.

20160305_114230

After that Mr. Nikesh Balami from Open Knowledge again joined the stage for his orientation presentation of PublicBodies Nepal. He first presented a little bit about the community “Open Knowledge Nepal” and then shared the whole concept of PublicBodies Nepal, including how the data / information will be presented and how it will be collected. He also notified participants that all of them will be working together  on  data collection during the Datathon..

20160305_120047

Last but not the least, there was an presentation from Mr. Saroj Dhakal, Consultant for Google, and an active contributor to the Nepali Wikipedia. He presented on an upcoming project named “Open Transits Nepal”. The aim of this project is to collect the data of all transits point used by Nepali Transportation and to release those data in the Open Domain. So that anyone from all around the world can build innovative ideas around this data. After the presentation of Mr. Dhakal, the formal presentation session was completed and the coffee break started.

IMG_20160305_120827

During coffee break, the groups split into  the  Datathon session. Right after the break Mr. Nikesh who is currently leading PublicBodies Nepal project, briefed participants and shared all the resources with them, which they would need  while collecting data. A google form was used for data collection and participants searched and trawled different government websites for one to one data collection. The Datathon was followed by many small lunch and coffee breaks. While going through many websites for the information collection, participants also identified different mistakes and updated information in many government bodies websites, which highlights the topic for further discussion. Some participants contributed the information on local public bodies. At the end of the day, more that 150 information around Nepal Government diverse public bodies was collected by the participants.

20160305_131012

At the end of an event, Mr. Nikesh demonstrated the basic design of the PublicBodies Nepal portal, still in the development, and gathered feedbacks from participants.  The event was ended with a group photo. nd formally ends the event by asking everyone for the group photo.

20160305_154802

Collecting the information of Nepal Government diverse PublicBodies: PublicBodies Datathon

- March 8, 2016 in Data, datathon, db2map, Events, NGOs, odd16, ODDNepal, oddnp, Open Data, opendataday, publicbodies

[5th March 2016] Once again, a bunch of open philosophy believers and lovers gathered for the fourth annual celebration of International Open Data Day 2016 in Nepal. This year Open Data Day was organized in three different places of Nepal and was lead by different communities. Open Knowledge Nepal in collaboration with FOSS Nepal Community and CSIT Association of Nepal, hosted a series of presentations and a PublicBodies Datathon to celebrate the global celebration of openness. The event was held in Nepal Engineers’ Association, Pulchowk, Lalitpur and started at 10 am (NST). Event planning and details can be found on the event page.

Mr. Nikesh Balami, Open Government Data Team Lead of Open Knowledge Nepal started by welcoming and thanking all the participants for joining the event. He explained what open data day is and how it has been celebrated in Nepal during the past few years.

After making a bit change in the presentation schedule, Mr. Navin Khadka representing db2map, was welcomed for the first presentation of a day. Mr. Navin described their product db2map and also shared details about their upcoming planning. Db2map helps people to visualize their data in the interactive map of Nepal, by using a simple  draging and droping method. He also shared work which they had completed in the past and how it is making an impact.

20160305_104207

Right after the presentation of db2map, Mr. Shubham Ghimire, Volunteer of Open Knowledge Nepal was called on the stage for the presentation of NGOs in Nepal. NGOs in Nepal is the crowdsourced online directory of NGO’s located in map with their contact information. Mr. Ghimire shared how the initiative was started after the April earthquake and how people and NGO’s both benefit from it. At the end of his presentation, he asked participants to contribute by submitting additional  information on NGO’s, which they know of within their locality.

20160305_111322

Mr. Chandan Goopta, Co-Founder of The Opnio joined the stage after the presentation of Mr. Shubham. Mr. Goopta  presented information about the Android app project of the Nepal Government lead by NITC. This app contains all the information related to the government administration. The idea behind the app is to bridge the gap between citizens and the government by taking the notices, decisions etc made by government accessible to the public. The name of an app was “NepGov Portal” and at the end of his talk, he also asked participants engaged with the project with their own contributions.

20160305_114230

After that Mr. Nikesh Balami from Open Knowledge again joined the stage for his orientation presentation of PublicBodies Nepal. He first presented a little bit about the community “Open Knowledge Nepal” and then shared the whole concept of PublicBodies Nepal, including how the data / information will be presented and how it will be collected. He also notified participants that all of them will be working together  on  data collection during the Datathon..

20160305_120047

Last but not the least, there was an presentation from Mr. Saroj Dhakal, Consultant for Google, and an active contributor to the Nepali Wikipedia. He presented on an upcoming project named “Open Transits Nepal”. The aim of this project is to collect the data of all transits point used by Nepali Transportation and to release those data in the Open Domain. So that anyone from all around the world can build innovative ideas around this data. After the presentation of Mr. Dhakal, the formal presentation session was completed and the coffee break started.

IMG_20160305_120827

During coffee break, the groups split into  the  Datathon session. Right after the break Mr. Nikesh who is currently leading PublicBodies Nepal project, briefed participants and shared all the resources with them, which they would need  while collecting data. A google form was used for data collection and participants searched and trawled different government websites for one to one data collection. The Datathon was followed by many small lunch and coffee breaks. While going through many websites for the information collection, participants also identified different mistakes and updated information in many government bodies websites, which highlights the topic for further discussion. Some participants contributed the information on local public bodies. At the end of the day, more that 150 information around Nepal Government diverse public bodies was collected by the participants.

20160305_131012

At the end of an event, Mr. Nikesh demonstrated the basic design of the PublicBodies Nepal portal, still in the development, and gathered feedbacks from participants.  The event was ended with a group photo. nd formally ends the event by asking everyone for the group photo.

20160305_154802